Yan Jun

La partie musicale du LUFF s'ouvre depuis cinq années par le vernissage d'un livre-CD d'un artiste sonore, suivi de son concert. 

Pour 2012, le choix de l'équipe de la collection Rip on/off (co-prod. LUFF) s'est porté sur une édition inédite en langue française de textes de Yan Jun. Poète et musicien chinois, né en 1973 à Lanzhou et vivant à Pékin, co-fondateur du collectif Sub Jam en 1998 et du label Kwanyin Records en 2004, il est l'un des animateurs les plus actifs de la scène expérimentale chinoise contemporaine. Son œuvre revisite les héritages d'une génération qui a fouillé les décombres et les surplus des productions industrielles occidentales chez les brocanteurs des marchés chinois. C'est ainsi qu'elle a fabriqué un univers poétique et musical aux recyclages inventifs, riches d'expérimentations multiples, créant une forme de critique subtile, fragile et drôle des mondes contemporains. L'ouvrage est complété d'un CD original «Micro Feedback: Trigger», qui permet d'accéder à ses univers sonores.

Yan Jun, «Génération dakou. Écouter, recycler, expérimenter», traduit du chinois et de l'anglais par Antoine Guex et Aline Hostettler, collection Rip on/off, éditeur Patrick van Dieren, Paris, 2012. 

Concert

Ses performances live prennent plusieurs formes: usage de l'espace, du feedback, de la voix, de la vidéo, de l'installation et de la thérapie collective dans des concerts miniatures. Son point de départ étant l'enregistrement de l'environnement sonore, il risque ce soir de laisser les discussions d'avant-concert se transformer en fréquences si aiguës qu'elles pourraient briser fenêtres et mer gelée.

Performeur(s)

  • Yan Jun