Extractions des espaces sauvages, cybernétique de l’écoute, écologie sonore

Voici le quatrième volume de la collection de livres-CD Rip on/off aux éditions van Dieren, résultant d’une collaboration entre le LUFF et le Groupe de la Riponne et visant à documenter et à faire découvrir au grand public des expérimentations musicales novatrices et marginalisées. Après les physiques sonores de Zbigniew Karkowski, les saccages de GX Jupitter-Larsen, et les parataxes de Michael Gendreau, voici les extractions de David Dunn. Nous proposons ici un recueil de textes de ce compositeur en art sonore, spécialiste d’écologie acoustique. Dunn est aujourd’hui avant tout connu pour ses contributions fondamentales au domaine de la musique environnementale. En croisant les ressources des théories cybernétiques (Bateson, Varela), de l’écologie radicale (Deep Ecology) et des réflexions musicologiques contemporaines, David Dunn a tenté, dans ses écrits et ses compositions, de penser et d’expérimenter une nouvelle cartographie des espaces acoustiques. Cette réflexion et cette pratique le conduisent à réaffirmer la responsabilité sociale de l’artiste à l’égard de la nature. Refusant l’horizon d’une dégradation irréversible des espaces sociaux et naturels, prenant acte de la transformation totale du globe terrestre par l’activité humaine, Dunn cherche les pistes fragiles d’une homéostasie renouvelée qui permette aux mondes humains et non humains de communiquer et de vivre ensemble. Le livre s’accompagne d’un CD original, Espaces déserts, composé par David Dunn pour cette édition.

Collaboration

Groupe de la Riponne

En vente sur place pendant le festival
ainsi que sur riponne.ch et metamkine.com